Extraction des dents de sagesse : ne pas y aller à reculons

Sommaire

Les dents de sagesse sont des dents plutôt discrètes : 4 molaires, les troisièmes et dernières au fond de la bouche. En général, vous ne vous en souciez pas trop : comme toutes les molaires, elles sont utiles à la mastication des aliments pour les broyer, et elles font leur travail sans trop rechigner.

Elles apparaissent aux environs de 18 ans et sont les dernières dents à pousser. Il n'est pas rare que votre chirurgien-dentiste vous propose de les extraire. Pourquoi ? Nos conseils pour y voir plus clair.

Causes de l’extraction des dents de sagesse

Les dents de sagesse, même si elles n'ont pas foncièrement un mauvais fond, peuvent être la source de plusieurs problèmes pour l'ensemble de votre dentition :

  • Elles peuvent manquer de place pour sortir et par conséquent perturber le bon alignement de vos dents ou pousser de travers :
    • Les chirurgiens-dentistes peuvent parfois le prévoir avant même qu’elles sortent car elles sont déjà présentes sous la gencive.
    • Lors de soins d’orthodontie (vers 12-14 ans), il peut arriver que l’orthodontiste demande leur extraction.
  • Elles peuvent être enclavées c’est-à-dire à peine sorties ou pas complètement sorties voire incluses dans l’os, et provoquer des douleurs :
    • Elles seront dans ce cas aussi, une porte d’entrée facile pour les bactéries : une inflammation voire une infection est possible.
    • Le chirurgien-dentiste peut estimer nécessaire d’extraire la dent de sagesse si les douleurs, inflammations et/ou infections sont récurrentes.
  • Elles peuvent avoir des caries :
    • Leur situation et leur morphologie particulière peuvent constituer un obstacle aux soins ou faire que la carie récidive. Elles peuvent aussi être source de caries sur les deuxièmes molaires, leur voisine.
    • Là encore, le chirurgien-dentiste est à même de vous conseiller sur le bien fondé de l’extraction.

Si le chirurgien-dentiste vous propose de les enlever à titre préventif, mieux vaut demander l’avis d’un autre dentiste pour être sûr de la validité de ce choix. En effet, dans ce cas, l’extraction est très controversée. Ce sont le plus souvent les dents de sagesse du bas qui posent problème.

Extraction des dents de sagesse

L’extraction se fait sous anesthésie locale et n’est donc pas douloureuse. Cependant, l’appréhension peut faire de l’extraction un moment désagréable (plus que douloureux).

Après l’extraction, une douleur peut être présente. La prise d’antalgiques est possible. Des saignements et un œdème peuvent également survenir. Quelques conseils pour éviter les complications  :

  • Des glaçons enrobés dans un linge diminuent le gonflement et la douleur.
  • Si une fièvre apparait, demandez l’avis du chirurgien-dentiste.
  • Des antibiotiques peuvent être prescrits pour une durée de 5 à 10 jours.
  • Après chaque repas, les dents et les gencives devront être brossées.

Plus de conseils pour une dentition impeccable :

Aussi dans la rubrique :

Pose & suivi

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider