Sonde dentaire

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

La sonde dentaire est, avec le miroir, l'instrument de base du dentiste.

Elle lui permet principalement de vérifier si une dent suspecte est cariée (sonde de diagnostic). Certaines sondes (qu'on appelle parodontales) servent à mesurer les poches gingivales, espaces créés entre la gencive et la dent lors d'une inflammation gingivale. D'autres sont destinées à sonder le tartre (sondes à tartre). Certaines aussi sont indispensables lors d'une dévitalisation (sondes à canal appelées endodontiques).

La sonde dentaire est en acier inoxydable. Elle est formée d'un manche et d'un ou deux bouts, fins et pointus le plus souvent.

Lire l'article Ooreka

Sonde dentaire : qu'est-ce que c'est ?

La sonde dentaire est un instrument long, en inox, qui fait partie du plateau d'examen du dentiste.

La sonde dentaire se compose d'un manche rond et d'une partie distale avec un bout pointu en général ou parfois arrondi.

Il existe plusieurs sortes de sondes :

  • Les sondes de diagnostic, qu'on identifie par un numéro :
    • sonde n.6, la plus utilisée : son bout long, fin et pointu permet de tester la sensibilité dentaire ;
    • sonde n.17, aussi très utilisée : elle se termine par un petit crochet qui permet de vérifier dans le sillon ou entre les dents (espace interdentaire) la présence d'une carie, si la sonde accroche ;
    • sonde n.23, moins utilisée : appelée crochet de berger, elle aussi est pointue et sa forme particulière est adaptée à l'espace entre les dents.
  • La sonde parodontale : elle mesure la profondeur des poches parodontales (espace qui se crée entre la dent et la gencive suite à une inflammation gingivale). Elle a la particularité d'être graduée et d'avoir un bout arrondi pour ne pas traumatiser les tissus. Elle se compose d'un manche et d'une aiguille de mesure : graduée le plus souvent de 3 en 3 mm.
  • La sonde à canal (sonde endodontique de Rhein) : son bout est plus long (22mm) pour entrer dans le canal dentaire.
  • La sonde à tartre : elle a deux bouts destinés à explorer le tartre.

Caractéristiques de la sonde dentaire

La sonde dentaire, instrument de diagnostic de la carie et du tartre, d'exploration du canal et de mesures des poches gingivales, est en inox. Elle est donc stérilisable à chaud. Elle présente une haute résistance à la corrosion.

Son manche est rond, lisse, avec une partie anti-dérapante au centre qui facilite la prise et parfois un manchon de silicone.

Elle est caractérisée par son bout fin et long avec :

  • une pointe flexible et fine pour les sondes de diagnostic et la sonde à canal (sonde endodontique de Rhein) ;
  • une pointe arrondie pour la sonde parodontale, avec des encoches de mesure tous les 3 mm, le plus souvent.

Les sondes dentaires peuvent être :

  • simples : un seul bout (ex : sondes de diagnostic, sonde parodontale) ;
  • doubles : un bout de chaque côté du manche (ex : sonde à tartre, sonde à canal).

Sondes dentaires : à quoi ça sert ?

Les sondes dentaires servent à « ausculter » les dents.

Sondes dentaires : instruments clé du dentiste

Grâce à elles, le dentiste peut :

  • débusquer la carie ;
  • explorer le tartre même entre les dents ;
  • mesurer les poches gingivales ;
  • trouver le canal dentaire avant la dévitalisation.

Comment s'en sert le dentiste ?

Selon la situation et le soin à effectuer, le dentiste utilise l'une ou l'autre de ses sondes :

  • Si la dent a, sur son sillon ou sur l'une de ses faces, une tâche sombre, le dentiste suspecte une carie. Il va alors passer la sonde de diagnostic dessus. Si le bout de la sonde accroche sur la dent suspecte, c'est que l'émail a été attaqué. On est donc sur de la dentine ramollie sous l'émail. Le dentiste en déduit qu'une carie s'est développée à l'endroit qu'il sonde. Si la sonde n'accroche pas, l'émail est lisse, il n'y a pas de carie.
  • Avant de dévitaliser la dent, le dentiste recherche l'entrée et l'orientation du canal dentaire à l'aide de la sonde à canal (sonde endodontique de Rhein)
  • La sonde parodontale indique au dentiste l'état de santé du parodonte (autour de la dent). Si la gencive saigne au sondage, cela signale une inflammation gingivale. La sonde parodontale, graduée, mesure la profondeur de la poche gingivale, poche qui se forme quand la gencive se détache de la dent.
  • À l'aide de la sonde à tartre, le dentiste explore le tartre au-dessus de la gencive (sub-gingival) et dans les endroits difficiles (au fond de la bouche, entre les dents), grâce à sa forme particulière.

Ces pros peuvent vous aider