Sommaire

L'agénésie dentaire est l'absence de formation d'une ou plusieurs dents. Souvent liée à des causes génétiques, elle peut être due à une carence en vitamine D du fœtus ou à d'autres causes.

Elle touche plutôt les dents définitives mais peut aussi concerner les dents de lait. Son traitement consiste, selon les cas, en la pose de prothèses dentaires, implants, appareils orthodontiques ou à ne rien faire. Le point maintenant.

Agénésie dentaire : qu'est-ce que c'est ?

On parle d'agénésie dentaire lorsque la dent ne pousse jamais. En effet, elle ne peut pas apparaître en bouche puisque son germe (le bourgeon à partir duquel se forme la dent) n'a jamais existé.

Elle ne sera pas non plus visible sur une radiographie, c'est pourquoi le dentiste, pour confirmer son diagnostic, demande une radio panoramique quand il soupçonne une ou des agénésie(s) dentaire(s).

Les plus rencontrées sont, dans l'ordre, les agénésies :

  • des dents de sagesse (3èmes molaires) ;
  • des incisives latérales supérieures ;
  • des 2èmes prémolaires.

Causes et symptômes de l'agénésie dentaire

Certaines causes sont encore mal connues mais on sait que l'agénésie, l'absence de formation du germe dentaire, peut être liée à :

  • des facteurs génétiques : dans une même famille l'agénésie de la même dent peut se transmettre de génération en génération ;
  • des perturbations du fœtus en formation : carence en vitamine D, choc émotionnel ;
  • des traitements anti-cancéreux : une chimiothérapie pendant le développement de la dentition peut entraîner une oligodontie, agénésie grave et rare où il manque plus de 6 dents.

L'agénésie dentaire peut être isolée : il manque seulement une dent ou moins de 6 dents. C'est le cas le plus courant, la forme légère. On parle alors d'agénésie ponctuelle (ou hypodontie).

Elle peut aussi être multiple : il manque plus de 6 dents (oligodontie). Ce cas de forme sévère d'agénésie est lié à une maladie génétique rare : trisomie 21, dysplasie ectodermique : l'agénésie est alors associée à des anomalies au niveau des cheveux et ongles.

Agénésie dentaire : quelles solutions ?

Il existe plusieurs solutions en fonction de l'agénésie :

  • Pour une agénésie de la dent de sagesse (c'est la plus courante, elle touche 25 % de la population française), il n'est pas nécessaire d'agir :
    • Ce n'est pas grave si l'on n'a pas de dent de sagesse. Il est préférable toutefois de consulter un dentiste, de faire une radio panoramique qui permettra de vérifier l'absence de dent de sagesse dans l'os de la mâchoire, d'un seul ou des 2 côtés.
    • Informez le dentiste s'il manque une même dent de génération en génération dans la famille.
  • En cas d'agénésie d'une incisive latérale, d'une prémolaire ou autre, la solution c'est le bridge, l'implant ou le traitement orthodontique. Si les dents voisines ont comblé l'espace laissé par la dent absente, la solution est de ne rien faire.

Prise en charge d'une agénésie dentaire

L'agénésie est, depuis 2007, le seul cas de possible prise en charge d'implants dentaires par l'assurance maladie. Le remboursement est possible dans le cas de l'agénésie liée à une maladie rare, s'il manque plusieurs dents.

En cas d'agénésie isolée, l'assurance maladie ne rembourse que le bridge (prothèse fixée sur les dents voisines). Pour bien être remboursé des implants traitant l'agénésie, il faut avoir une assurance santé au forfait renforcé sur les frais dentaires.

Aussi dans la rubrique :

Orthodontie

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider